Comment utiliser un vidéo projecteur interactif ?

Comment utiliser un vidéo projecteur interactif ?

L’ère du numérique est lancée au sein des établissements scolaires. Après une ou plusieurs années test, force est de constater que le matériel ultra performant est apprécié par les élèves qui ont été bercés par les écrans et leur utilisation multi taches tactiles. En ce qui concerne le corps professoral, il faut le ménager comme il se doit en phase de transition. Concrètement, il s’agit de savoir manier un ordinateur couplé à un grand écran. L’utilisation d’un ordinateur devient banal. Par contre, l’arrivée d’un vidéo-projecteur en classe est chose nouvelle pour les enseignants. Pour certains qui ont connu ce matériel, ils savet que c’est un instrument Pour projeter des images donc, comme un appareil à diapositives ou un rétro-projecteur en quelques sorte. Cependant, ce nouvel outil permet plus de fonctions que ces deux anciens appareils réunis. Mais comment utiliser un vidéo projecteur interactif (VPI) ?

Un ordinateur et une surface

Pour utiliser un vidéo-projecteur, il est nécessaire d’avoir un ordinateur et une surface de projection. L’ordinateur portable est préférable mais n’est pas indispensable, il sera ainsi possible de changer facilement de lieu de projection. Si la surface de projection parait poser problème : s’il n’y pas encore d’écran, ou pas de mur clair assez grand, un tableau blanc brillant qui renvoient un halo de lumière forte… Il est certain qu’un drap blanc tendu ou une nappe en papier aimantée sur le tableau ancien tout vert de la classe feront l’affaire, en gardant néanmoins à l’esprit qu’il faut au maximum éviter les plis qui déforment l’image. Les élèves seront surpris mais cela peut dépanner pour se préparer en attendant la livraison du matériel réellement adapté à savoir le vidéoprojecteur interactif.

La projection d’images de prime abords

Avant même l’utilisation interactive du projecteur qui peut être abordé dans toutes les classes d’école de tout niveau, de la maternelle à la primaire, au collège, le simple fait de mettre en fonction l’appareil permet de projeter une lumière brute, sans aucun documents dans un premier temps. Ce simple attrait qu’exerce cette source de lumière sur les élèves est exploitable pour capter l’attention et obtenir le sacré sain silence recherché par tout enseignant : à l’aide d’ombres chinoises, d’agrandissement des contours d’une silhouette ou d’un objet en mouvement et, cette étape de transition marquera le signal du début de cours et donc d’attention instinctive.
Ensuite la fonction principale du videoprojecteur interactif est bien entendu de projeter tout ce qui peut être diffusé sur un ordinateur, texte, images, vidéos, documents de cours ou internet comme ce document d’ailleurs. Obtenir une image de plusieurs mètres carrés est confortable en classe pour pouvoir montrer à l’ensemble des élèves ce qu’il est impossible montrer dans des conditions optimales sur un écran d’ordinateur ou via une photocopie. Les supports habituels qui illustrent et animent les séances deviennent attractifs : les documents retrouvent leurs couleurs et une taille qui permet d’appréhender les détails que afin de les montrer aisément à l’écran que ce dernier soit un vidéoprojecteur interactif pas cher ou ultra haute définition et résolution. Et puis surtout, l’apparition de consignes au tableau permet de montrer à tous les élèves une fois pour toute l’information et d’éviter ainsi une donnée intégrante du travail : la répétition des données par deux ou trois fois à certains élèves dissipés ou qui n’auraient pas entendu les éléments vocaux.

Cet écran présente par ailleurs une révolution en ce qu’il compose avec une interactivité des plus appréciées par les élèves et souhaitées par les enseignants afin de faciliter leur travail.

Un vidéoprojecteur doué d’intelligence fonctionnelle grâce à interactivité

L’alliance de l’ordinateur avec le vidéoprojecteur est une nouveauté permettant de décupler les fonctions premières de chacun. Ainsi le pointeur de la souri permet de montrer au tableau moultes éléments à mettre en relief tel que le tour d’un détail, la sélection d’un extrait de texte afin de recentrer les élève sur l’essentiel à retenir. La souris n’est bien entendu pas l’apanage de l’enseignant : les élèves peuvent très bien l’utiliser pour montrer en utilisant le pointeur.
De plus, l’utilisation d’une souris sans fil ou d’une tablette graphique sans fil permettra à chaque élève des quatre coins de la classe de prendre la main sur le pointeur et ce depuis sa place. Cela engendre un décloisonnement d’information et un partage d’idées sachant que l’école n’est plus le seul lieu d’enseignement avec ce privilège de possession d’informations éducatives. Bien entendu, le tableau numérique interactif intègre déjà le vidéoprojecteur et il interagit avec le doigt ou le stylet et est équipé de capteurs pour une restitution de qualité. Il sera alors associé à des logiciels adaptés dédiés aux tableaux blancs interactifs permettant d’ajouter des fonctionnalités à l’utilisation du vidéo-projecteur. Tableaux et logiciels sont disponibles en plusieurs versions et il sera bon de les étudier ultérieurement dans le détail.
En attendant, il n’est déjà pas évident de choisir un appareil modernes et performants puisque tous les vidéoprojecteurs et tableaux proposent tous des fonctionnalités avantageuses. Mais il est certain que le vidéoprojecteur interactif (VPI) est une solution idéale pour ceux qui veulent débuter dans l’utilisation des TICES.

juillet 30th, 2017 by
  • Serrurier Paris
  • plafond livret a
  • Intex
  • Guillotine saucisson coupe saucisson
  • Sport-Elec
  • sans évacuation