Comment devenir exterminateur agréé

Comment devenir exterminateur agréé

Que ce soit des insectes, rongeurs, punaises de lit, si petites soient elles, ces petites bestioles dites vermines n’en sont pas moins considérées comme nuisibles par l’être humain. Ils sont coriaces, si petits, ni nombreux aux ravages ultra rapides et perceptibles sur la santé, que leur éradication peut être urgente et efficace. En cela, seul un exterminateur agréé spécialisé dans la lutte contre les infestations de nuisibles peut venir en aide à la personne dont le domicile ou jardin se trouve envahi. En effet, il s’agit d’examiner le bon parasite en présence et utiliser les produits utiles à leur extermination de manière durable. Or ces produits doivent être maniés avec précaution pour ne pas endommager l’environnement, et ses habitants que ce soit l’espèce humaine ou animale protégée.

Cycle de formation pour devenir exterminateur de nuisibles

Si des cours théoriques et pratiques ne sont pas dispensés par les écoles afin de suivre un cursus diplômant, deux examens sont tout de même à faire valider pour obtenir un certificat d’exterminateur. Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques valide et autorise le passage de ces deux examens pour devenir exterminateur agréé spécialisé dans la lutte contre les infestations de nuisibles sous forme de deux socles général puis spécialisé : un premier, commun pour tous les utilisateurs de pesticides, et un second, plus spécifique à l’extermination même. La durée de du certificat est d’une validité de cinq ans.

Cependant, les scientifiques de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et l’industrie de l’extermination s’interrogent sur l’absence d’une formation concrète et obligatoire pour les exterminateurs au Québec. Cela devrait donc changer au regard de la dangerosité des produits utilisés et leur aspect techniques au vu des normes environnementales de plus en plus drastiques. Et d’ores et déjà le Centre Parasitaire Du Québec propose donc des sessions de formations professionnelles à distance en vue de la préparation au passage du certificat exigé par le Ministère du développement durable, de l’environnement et des parcs (MDDEP) pour les professionnels de la gestion parasitaire. Sion la formation autodidacte via les guides d’apprentissage produits par la SOFAD demeure la référence source de préparation effective aux examens. Effectivement les produits utilisés pour l’extermination sont des biocides et pesticides et leur usage est strictement encadré du fait des alertes développées par les biologistes PhD en entomologie, les techniciens agents et scientifiques issus de l’organisme Santé canada, l’association québécoise de la gestion parasitaire (AQGP) et les associations de protection de l’environnement se préoccupent de la santé publique, de l’environnement et de la biodiversité

Agrément pour utiliser des produits de types biocides et pesticides

Selon la loi sur les pesticides en son chapitre P9-3, les pesticides sont des substances ou matières micro organiques utilisés dans le but de réduire, amoindrir, repousser directement ou non un organisme nuisible nocif ou gênant pour l’être humain, la faune la végétation. Aussi, seul un exterminateur agréé spécialisé dans la lutte contre les infestations de nuisibles peut déterminer le degré de nuisance et la catégorie d’appartenance du nuisible au regard de l’éco système et la biosphère tout en préservant la chaine alimentaire naturellement établie afin que les prédateurs naturels ne soient pas impactés par ces produits à haute toxicité.
Ces biocides repertoriés sous forme de substance ou mélange sont strictement dénombrables à hauteur de 22 produits types et se trouvent répertoriés en quatre grands groupes :

  • – les désinfectants (hygiène humaine ou vétérinaire par exemple),
  • – les produits de protection (protection du bois, du cuir, des ouvrages de Maçonnerie ou des fluides utilisés dans la transformation des métaux par exemple),
  • – les produits antiparasitaires (Rodenticides, lavicides, molluscicides ou Insecticides par exemple),
  • -l es autres produit antisalissure, (fluides utilisés dans la taxidermie et l’embaumement
    entre autres).

Afin de garantir la sécurité et harmoniser le marché, une procédure d’autorisation de mise sur le marché existe permettant d’authentifier les produits biocides qui ont subi des tests éprouvés et utilisables par l’homme expérimenté en la matière.

août 17th, 2017 by
  • aspirateur avec sac
  • plafond livret a
  • Intex
  • Guillotine saucisson coupe saucisson
  • Sport-Elec
  • sans évacuation