Mieux comprendre et appréhender l’examen parodontal

clinique dentaire

À la description classique de la dent, formée d’une couronne, d’une racine et creusée d’une cavité pulpaire, s’est substitué le concept plus large d’organe dentaire. Cet organe dentaire est formé de l’odonte (ou dent anatomique) et de ses tissus de soutien sachant ainsi que l’odonte est constitué de trois éléments : l’émail, la dentine et la pulpe. Les lésions dentaires et parodontales peuvent aboutir à la formation de foyers infectieux. Il est indispensable de procéder à un examen minutieux par un professionnel situé au sein d’une clinique dentaire qui offre un accueil, un suivi et des soins entièrement personnalisés. Cependant certaines personnes souffrent malgré tout d’une peur viscérale de cette visite systémique. En l’étudiant de plus près, cela peut permettre de mieux appréhender le rendez-vous en question. Et si la peur demeure, quelques solutions existent pour atténuer la pression et l’angoisse du moment.

La finalité de l’examen pratiqué par le parodonte

L’examen du parodonte a pour but d’observer et d’enregistrer des signes cliniques révélant l’étendue et la sévérité d’une pathologie éventuelle. La confrontation de ces signes aux caractéristiques propres du malade enregistrées lors de l’anamnèse (âge, état de santé, habitudes de vie) permettra d’établir le diagnostic. L’examen parodontal est donc strictement de nature observationnelle alors que l’anamnèse est déclarative. L’art du diagnostic consiste à opérer la synthèse entre les dires du malade et son observation. Même en l’absence de maladie parodontale, l’examen du parodonte est indispensable avant tout autre traitement dentaire, qu’il soit orthodontique, restaurateur, prothétique ou esthétique. Son importance dans le plan de traitement esthétique ou dans le bilan pré-implantaire n’est plus à démontrer. En résumé, aucun traitement dentaire ne peut être entrepris sans un examen préalable du parodonte dont le cabinet est placé au sein d’une clinique spécialisée.

L’examen pratiqué en clinique pour mieux appréhender la peur du
dentiste/parodonte

Une phobie est caractérisée par une peur ou un état de panique démesurée et persistant dans certaines situations face à des objets, activités ou personnes. Cela s’exprime en général par le retrait ou la fuite en tout état de cause un évitement de la cause de la peur. Cela peut empêcher d’accéder aux soins lorsque cette peur est orientée envers le personnel médical soignant les dents : nous sommes en présence de dentophobie. Près de 30% de la population est sujette à de l’appréhension avant de consulter le dentiste du fait de précédentes expériences ou symptomatiques de rejet : accélération des battements du cœur, sudation, nausées, insomnies. Une peur primitive du rejet de la douleur semble ancrée dans les moeurs. Pourtant le professionnel expert dispose d’une panoplie d’éléments au sein d’une clinique dentaire qui offre un accueil, un suivi et des soins entièrement personnalisés pour que tout un chacun s’y trouve en confiance de manière apaisante : confort des lieux, traitement avec du protoxyde d’azote et des tranquilisants adaptés à l’age, la personne pour une anesthésie locale ou plus généralisée. Le but est d’assainir la dent et que le patient soit en mesure de se soumettre à un traitement dentaire e6cace en toute normalité sans anxiété, avec les conseils et remarques appropriées pour comprendre l’intérêt et les bienfaits du passage au sein de la clinique spécialisée et pluri-disciplinaire pour une bonne prise en charge complète et efficace sur le long terme.

juin 15th, 2017 by
  • Serrurier Paris
  • plafond livret a
  • Intex
  • Guillotine saucisson coupe saucisson
  • Sport-Elec
  • sans évacuation